Vivre et cohabiter avec un lapin nain

Accueillir le nouvel arrivant, comment le familiariser avec les autres animaux domestiques et ses enfants?

enfant et lapin

Acclimater le nouvel arrivant

Pour le transport de votre lapin prévoyez une cage de transport adaptée. En voici une petite sélection:

Prenez le plus court chemin pour ramener votre lapin chez vous, puis mettez-le aussitôt dans sa cage que vous installerez comme suit :

  • Une épaisse couche de litière sur une nappe de journaux.
  • De l’eau fraîche, mais pas trop froide, dans une petite auge.
  • De l’herbe parfumée dans le râtelier.
  • Pour fêter son arrivée, des flocons d’avoine, des graines mélangées, un quartier de pomme et un peu de persil dans son écuelle.

N’oubliez pas l’abri où votre lapin va pouvoir trouver refuge.

Laissez votre nouvel ami seul une ou deux heures. Après toute cette excitation, la rupture brutale avec son environnement familier, la séparation d’avec ses frères et sœurs, le voyage, tous les bruits et toutes les odeurs inconnus, un animal a besoin de temps, et de calme pour trouver de nouveaux repères. Vous allez voir : très rapidement, il va se mettre à flairer son nouvel environnement, à grignoter et à faire sa toilette. C’est le signe qu’il commence à se sentir bien chez vous. Les jours suivants, vous le prendrez de temps en temps sur vos genoux, pour le caresser, lui parler avec douceur, et il va s’accoutumer peu à peu à votre odeur et à votre voix. Les lapins sont des animaux qui aiment le contact, ils ont besoin de chaleur et de tendresse et il leur faut peu de temps pour s’apprivoiser et être en confiance avec les humains.

Comment le familiariser avec les autres animaux domestiques ?

Si, comme moi, vous avez grandi au milieu des animaux les plus divers, vous ne sauriez limiter votre intérêt à une espèce unique. C’est ainsi que, malgré l’échec avec Naughty, je voulais quand même un chat. J’ai mis sur pied, en collaboration avec d’autres éleveurs et amateurs éclairés, un plan en trois étapes. On pourrait l’appeler test de caractère ou de compatibilité. Si des difficultés apparaissent dès le départ, il vaudra mieux renoncer à l’achat, en tout cas si l’animal qui est déjà là vit chez vous depuis longtemps et a toujours été au centre de votre attention ; il n’est pas habitué à fréquenter les autres animaux et pourrait être très jaloux du nouvel arrivant.

C’est le hasard qui m’avait amené le chat Robby, et j’espérais que, cette fois, le plan en trois étapes pourrait m’aider. Robby avait été abandonné dans la forêt Quelqu’un l’avait trouvé, malade et affamé, et l’avait apporté à mon amie. Elle m’en fit cadeau “pour que tu le soignes, le temps que je lui trouve un nouveau foyer”. Robby a trouvé un nouveau foyer : le nôtre. Il a victorieusement passé le test de compatibilité et c’est le chat le plus tendre et le plus doux que j’aie jamais rencontré. Le soir, il reste couché sur le lit à regarder les trois petits lapins qui font les fous et cabriolent en tous sens. Si l’un d’eux, particulièrement hardi, bondit auprès de lui, il va le flairer avec curiosité, peut-être même étendre la patte pour le toucher ; mais jamais il ne sort ses griffes ou ne fait mine de chasser l’un des lapins ou de lui mordre la nuque. Peut-être a-t-il senti que nous ne le garderions qu’à cette condition ?

Attention : ne commencez le plan en trois étapes que lorsque votre lapin est bien apprivoisé et n’a plus peur. La condition préalable, c’est le test de compatibilité avant l’achat.

enfant et lapin nain

L’enfant et le lapin

Les lapins ne sont pas des lièvres. Rendus célèbres par Roger Rabbit et Bugs Bunny, ces animaux, qui peuplent livres d’enfants et dessins animés, ont conquis le cœur des adultes et des enfants et on en vend de plus en plus. Mais quelle tristesse d’apprendre ensuite que le nombre des lapins déposés dans les refuges pour animaux ou même tout simplement abandonnés dans la nature ne cesse de croître ! Cela donne à réfléchir. Il n’est pas évident de transformer le coup de foudre pour un animal en amour raisonné, car les besoins de l’homme et de l’animal sont très différents, il faudrait donc avant toute chose évaluer clairement avec les enfants ce qu’ils désirent, quels sont les besoins des lapins, et ce que les adultes sont prêts à faire pour que tout ce monde s’entende.

Les enfants ont envie d’un animal qu’ils puissent caresser, emmener partout, avec lequel ils puissent jouer, et qui soit à leur disposition. Les lapins ont certes besoin de contact, de chaleur et aiment bien être caressés. Mais ils ont aussi besoin de moments de tranquillité, de pouvoir bouger sans être sans cesse dérangés, ce qui limite considérablement la possibilité de jouer avec eux, C’est là que les parents doivent intervenir.

Expliquez leur qu’ils ne doivent pas déranger l’animal quand il mange, ni le sortir de la cage quand il veut se reposer ou dormir, et qu’il faut le laisser courir tranquille une fois par jour. Ils ne doivent pas espérer que le lapin sautera après la balle ou accourra quand on le siffle. Mais il viendra parfois spontanément d’un bond sur vos genoux pour quémander un câlin et saura se faire comprendre sans bruit le langage du corps.

Les enfants croient souvent que ce qu’ils aiment va aussi plaire à leur animal. C’est une erreur. Ne donnez ni bonbons ni chocolat. Quant aux “tubes” à la mode, le lapin préfère les écouter pianissimo. Et il déteste être coincé sous le bras de son petit maître comme un ours en peluche, Soyez conséquents, apprenez à votre enfant à se sentir responsable de la nourriture, du nettoyage de la cage, des soins et des menues tâches. Il apprendra ainsi une chose très importante pour sa vie future : aimer quelqu’un, c’est être là pour lui, même lorsqu’on n’en a pas envie.

 

L’apprentissage de la propreté

Le lapin est naturellement très propre. Vous allez donc apprendre à votre lapin à utiliser toujours le même endroit, sa caisse, quand vous le laissez en liberté dans l’appartement ou sur le balcon.

Voici comment vous y prendre :

  • Dès la première sortie, vous mettrez la caisse garnie de litière dans la pièce où vous le lâchez, et vous y déposerez quelques crottes.
  • Installez-y le lapin, et ne perdez pas courage s’il s’empresse de sauter au dehors et de faire ses besoins sur le tapis.
  • Vous mettrez la caisse dans l’endroit qu’il préfère, sous un banc, ou dans un recoin.
  • Vous y replacerez l’animal régulièrement, et vous nettoierez soigneusement les flaques sur le tapis avec de l’eau vinaigrée. C’est à la fois désinfectant et répulsif.

Conseil n° 1 : Plutôt que de le laisser en liberté une heure entière une seule fois par jour, accordez-lui plusieurs périodes de vingt minutes. Les lapins ne sont pas des coureurs de fond, et préfèrent se détendre plus souvent, moins longtemps à chaque fois. Ainsi ils ne risqueront pas de faire leurs besoins dans tous les coins de la maison et sauront attendre d’avoir regagné leur cage.

Conseil n° 2 : laissez-le courir avant de lui donner à manger. Il aura moins besoin de se soulager. Je lâche mes lapins dans la cuisine le matin, le midi et le soir, et je leur donne un peu à manger en récompense quand ils regagnent leur cage.

Important : ne lui criez pas après, et ne lui donnez jamais de tape, si douce soit-elle. Vous ne feriez que le terroriser sans le rendre plus propre. Il mange ses excréments : le lapin émet une déjection particulière, à teneur élevée en vitamine B1 et en protéines, qui est fabriquée par l’appendice. Le lapin en a un besoin vital, et va la chercher directement au niveau de l’anus. Cette excrétion particulière est en forme de haricot, elle a une odeur douceâtre.

lapin nain enfant

L’exercice quotidien

Les lapins adorent gambader, cabrioler, faire le saut périlleux, se cacher, bondir dans une montagne de coussins moelleux et s’y ébattre. Vous devez donc laisser votre lapin d’appartement se détendre chaque jour le plus longtemps possible, au moins trois fois vingt minutes, ou une ou deux fois, mais alors plus longtemps. Un animal qui reste enfermé toute la journée dans une cage a besoin de liberté. Les lapins qui prennent beaucoup d’exercice sont moins souvent malades et vivent plus vieux.

Préparatifs :

  • Choisissez une pièce sans meubles ni tapis fragiles, car ils risquent d’être rongés ou souillés.
  • Veillez à protéger les fils électriques. Les lapins risquent de les ronger, tout comme le fil du téléphone.
  • Sa caisse doit être dans la pièce.
  • Veillez à ce que votre lapin trouve un environnement varié : sièges ou canapé pour y bondir, creux et recoins sous les armoires ou les étagères pour se cacher, cartons vides où vous aurez découpé de petites portes pour qu’il y joue. Attention, danger !
  • Parquet ciré, linoleum glissant, ou carrelage froid ; les lapins risquent de déraper ou de prendre froid.
  • Les portes : à ouvrir et fermer lentement pour ne pas l’écraser.
  • Vos pieds ; le lapin peut vous faire perdre l’équilibre.

Mon conseil : ne laissez pas votre lapin gambader dans tout l’appartement dès le premier jour de liberté. Il suffira d’une pièce pour commencer ; plus tard, lorsque votre lapin y aura pris ses habitudes et saura s’y déplacer en toute sécurité, vous pourrez le laisser partir à la découverte des autres pièces, du balcon ou du jardin. Sans cette accoutumance progressive, votre animal ne se sentira pas en sécurité et va devenir craintif.

 

Offrez-lui une balade dans la nature

Même si vous ne faites pas partie des heureux possesseurs de jardin, vous pouvez avoir envie de faire plaisir à votre lapin ; je vous conseille de l’emmener faire un tour dans la nature.

Où aller ?

  • Eviter les pelouses autorisées aux chiens. Ils urinent sur l’herbe, et les lapins risquent d’attraper des maladies en la mangeant. Sans compter le risque de rencontrer un chien en liberté.
  • Il vaut mieux choisir une prairie en pleine campagne, à condition de pouvoir la surveiller facilement. A la saison chaude, mettez-le à proximité un arbre qui lui fournira de l’ombre.
  • Ne l’emmenez pas en ville ! Il ne vous suivra jamais sagement.

Pour promener votre lapin en toute sécurité, pensez à l’harnais pour lapin nain:

Notre meilleur vente:

Apprenez à le soulever et à le porter correctement

Vous devez attraper le lapin fermement par la peau du dos derrière les omoplates et placer aussitôt l’autre main pour le soutenir.

Quand vous le prenez sur un bras, gardez toujours l’autre main sur sa nuque pour l’empêcher de s’enfuir. Ces gestes sont tout à fait à la portée des enfants.

Eviter de prendre le lapin sous le bras comme un ours en peluche. Vous risquez de lui faire mal en lui écrasant les côtes et les organes internes. Et s’il se met à gigoter, il risque de s’échapper, de tomber et de se blesser.

Attention ! Si vous l’attrapez par les oreilles, vous lui ferez très mal.

 

Les soins corporels

Les lapins sont des animaux exceptionnellement propres. Il est donc superflu de les baigner. Il peut parfois se former autour de l’orifice génital une sécrétion à l’odeur douceâtre qui forme des croûtes. Vous pourrez les ôter avec un peu d’huile ou d’eau tiède. Mais vous aurez quelques soins supplémentaires à lui donner :

Le pelage : il faut le brosser tous les deux jours au moment de la mue, avec une brosse pas trop dure. Vous éliminerez les poils morts, et c’est, excellent pour sa circulation. Les lapins angora ont besoin d’une tonte tous les trois mois, c’est vital.

Les dents : elles ne cessent de pousser, il faut donc lui donner l’occasion de les user. Mettez à sa disposition du foin, du pain dur et des petites branches à ronger. Si ses dents sont trop longues, il sera gêné pour manger. Si vous constatez qu’il a du mal à mordre, il faudra l’amener régulièrement chez le vétérinaire pour lui faire tailler les dents.

Les griffes : en général elles ne s’usent pas assez car un lapin d’appartement n’a guère l’occasion de gratter. Elles risquent de s’arquer et de pousser vers l’intérieur et il sera gêné pour marcher. Vérifiez-les tous les deux ou trois mois et faites- les tailler par le vétérinaire ou par votre spécialiste animalier. Mais vous pouvez aussi apprendre à le faire vous-même.

  • Pour tailler les griffes, utilisez une pince spéciale qui ne les fera pas éclater (on en trouve dans toutes les animaleries).
  • Prenez le lapin sur vos genoux, saisissez la première patte et repoussez un peu les poils. Les pattes avant ont chacune cinq griffes, dont une sur le côté. Les pattes arrière ont quatre griffes.
  • Ne taillez que les pointes, à environ 1/2 cm de la partie vivante. Quand les griffes sont transparentes, il est facile de repérer les vaisseaux et les nerfs.
  • Veillez à ne pas le blesser ! S’il saigne, c’est qu’il a mal.
  • Si votre lapin a des griffes sombres, faites-vous aider par une autre personne. Demandez-lui d’éclairer la patte par en dessous avec une lampe de poche pour que vous puissiez voir la partie vive, et de tenir le lapin avec vous en le caressant s’il a tendance à s’agiter.

Les pinces pour griffes adaptées au lapin nain:

 

Nettoyer la cage et le matériel

La litière : remuez-la un peu chaque jour, et changez-la complètement tous les trois ou quatre jours. N’attendez pas davantage. Je mets un journal au fond, et je n’ai plus qu’à rouler la litière souillée.

Mon conseil : si vous avez un jardin, mettez la litière de votre lapin avec le compost. Les excréments du lapin sont riches en éléments azotés, potassium, phosphore et calcium.

Le fond en plastique : le nettoyer à fond à l’eau chaude additionnée d’un peu de détergent non agressif, puis l’essuyer soigneusement. Il n’est pas nécessaire de le désinfecter, sauf en cas de maladie.

L’écuelle et l’auge : les nettoyer tous les deux jours à l’eau fraîche. Si vous avez un flacon distributeur, utilisez un goupillon pour prévenir la formation d’algues.

Attention : par mesure d’hygiène, réservez le torchon et le goupillon à cet usage.

Les produits d’entretien pour votre lapin: